mardi 6 janvier 2015

Peter May

Auteur : Peter May
Editions : Rouergue noir
Nombre de pages : 419
Sortie : 2014

Résumé

De mémoire d'homme, aucun meurtre n'a jamais eu lieu sur l'ile d'Entrée, située dans l'archipel de La Madeleine, à l'est du canada, et peuplée par une poignée de familles d'origine écossaise pour la plupart. Jusqu'à cette nuit de tourmente où James Cowell est poignardé à mort. Sa femme prétend qu'un assaillant s'en est pris à elle avant de tuer son mari, mais tous suspectent cette épouse d'un couple vacillant. Tous, sauf Sime Mackenzie. Seul anglophone parmi les enquêteurs envoyés sur place, il éprouve un choc en découvrant Kirsty Cowell. Le sentiment irréfutable de la connaitre depuis toujours. Isolé dans une équipe où oeuvre comme spécialiste des scènes de crime son ex-femme Marie-Ange, meurtri par l'échec de son mariage, rompu par l'insomnie, Sime sombre dans un état second où la réalité se mêle à des rêves étranges, faisant ressurgir l'histoire de son aïeul expulsé de l'île de Lewis dans les années 1950, au moment de la famine de la pomme de terre . Avec la certitude folle que le destin de Kirsty comme le sien se sont noués là, quelque cent cinquante ans plus tôt, dans un amour interdit qui n'a cessé de brûler ni de ganter. Le face à face entre le détective et la suspecte sur une falaise escarpée de l'île d'Entrée se superpose à l'image sépia d'une adolescente embrassée à l'ombre des pierres levées puis perdue sur un quai de Glasgow, dans le tumulte d'un navire qui déporte des milliers de misérables vers le Nouveau Monde. 
Après une inoubliable trilogie de Lewis, Peter May nous ramène à son Ecosse, magnifique et persécutée. De part et d'autre de l'Atlantique, les îles balayées par les vents sont le cadre d'un serment tragique. Gus am bris an latha agus an teich na sgailean. Jusqu'à ce que le jour se lève et que les ombres s'enfuient. 

Qui est Peter May
Né en 1951 à glasgow, il fut journaliste, puis brillant et prolifique scénariste de la télévision écossaise. Il vit depuis une dizaine d'années dans le Lot ou il se consacre à l'écriture. 
Sa trilogie écossaise -L'île aux chasseurs d'oiseaux, L'homme de Lewis et Le braconnier du lac perdu - d'abord publiée en français par les éditions du Rouergue, a connu un immense succès dans le monde entier. 







Qu'est-ce que j'en ai pensé

Ce livre a été pour moi un véritable coup de coeur ! Il va m'être difficile d'en parler, de mettre des mots sur les émotions ressenties. Ce livre est un roman policier, mais n'est pas qu'un roman policier justement. Il associe le côté policier à un côté historique, mêlé à des secrets de famille. La construction de ce livre est vraiment bien travaillée. Je ne vais pas revenir sur l'histoire qui est très bien décrite dans le résumé. L'auteur va alterner les périodes d'enquêtes proprement dites, et d'histoires des ancêtres de Sime, le policier choisi pour l'enquête, à travers ses rêves  grappillés au milieu de ses nuits d'insomnie. L'histoire de ses ancêtres sur l'ile de Lewis dans les années 1850 m'a captivée. On y découvre l'histoire de l'époque, le fait d'appartenir au propriétaire de l'île, le fait d'être expulsé de chez soi par ce dernier, mais aussi la difficulté de vivre  sur l'ile due à la famine et à la dureté du climat. Cette ile ballotée par le vent et les intempéries fait écho au temps sur l'île d'Entrée où le meurtre a été commis, et on est complètement immergé dans cette ambiance ventée, pluvieuse, froide et hostile qui règne sur ses iles écossaises. 
  

Le personnages de Sime m'a également beaucoup touché. Il vient d'être quitté par sa femme, et souffre d'insomnie chronique depuis. Sa solitude et son mal-être sont palpables à chaque page. L'auteur a su travailler ce personnage avec beaucoup de talent et de profondeur. On vit son quotidien jour après jour, et les détails sur sa famille, sa vie passée nous sont expliqués par petites touches au fur et à mesure de l'histoire. 

L'enquête proprement dite évolue doucement au gré des interrogatoires et des découvertes. Il n'y a pas énormément de rebondissements, ce qui en fait une enquête crédible et très réaliste. Mais cette simplicité ne nous empêche pas d'être complètement bluffé par le dénouement que je n'avais pas du tout vu venir ! 

Ce livre est un le fruit d'un travail de maitre qui a su nous faire vivre l'histoire écossaise des années1850 sous couvert d'une enquête très bien menée, dans une ambiance grise et ventée à souhait, un bonheur ! 

Ma note : 20/20


13 commentaires:

  1. Je le rajoute à ma wishlist. Merci

    RépondreSupprimer
  2. Ton commentaire me donne envie Mimo, alors qu'au départ je n'étais pas tentée par le résumé! Je note donc...

    RépondreSupprimer
  3. Il m'a tout l'air d'être un bon mélange de pas mal de genres , ne note.

    RépondreSupprimer
  4. C'est bon à savoir que tu as aimé mais je t'avoue que ce n'est pas du tout le genre d'intrigues qui m'attire en ce moment :3

    RépondreSupprimer
  5. C'est bon à savoir que tu as aimé mais je t'avoue que ce n'est pas du tout le genre d'intrigues qui m'attire en ce moment :3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut pas se forcer alors, çà reviendra peut-être ;-)

      Supprimer
  6. ton enthousiasme fait plaisir à lire !
    allez un ajout sur ma whislist également merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira autant qu'à moi ! Bisous

      Supprimer
  7. ton plaisir est communicatif Mimosa, merci pour tous ces billets passionnés.

    RépondreSupprimer