dimanche 17 août 2014

Sukkwan Island

Auteur : David Vann

Edition : Folio

Genre : contemporain

Nombre de pages : 232

Résumé :

"Le monde à l'origine était un vaste champ et la Terre était plate. Les animaux arpentaient cette prairie et n'avaient pas de noms. Puis l'homme est arrivé, il avançait courbé aux confins du monde, poilu, imbécile et faible, et il s'est multiplié, il est devenu si envahissant, si tordu et meurtrier à force d'attendre que la Terre s'est mise à se déformer".
 
Une île sauvage de l'Alaska, tout en forêts humides et montagnes escarpées. C'est dans ce décor que Jim emmène son fils de treize ans pour y vivre dans une cabane isolée, une année durant. Après une succession d'échecs, il voit là l'occasion d'un nouveau départ. mais le séjour se transforme vite en cauchemar..."
 

Ce que j'en ai pensé :

L'histoire d'un homme partant avec son fils vivre pendant un an dans une cabane m'a tout de suite attirée. Je n'ai donc pas hésité à me procurer ce livre, et à en commencer rapidement la lecture.
Jim, récemment séparé, décide de prendre une année sabbatique, et achète une cabane en bois sur l'île de Sukkwan Island, une île sauvage près  de l'Alaska. Il y emmène son fils qu'il souhaite connaitre mieux. Démarre alors une année très... particulière.
Le paysage est magnifique, préservé. Commence une vie au grand air, faite de longues promenades à travers la forêt, de chasse à l'ours et de pêche au saumon. Au cœur de ces paysages vastes, purs et paisible, va commencer un huis-clos qui l'est beaucoup moins. En effet, Jim va vite faire peser sur les épaules de son petit garçon ses douleurs enfouies et détresses nocturnes. La vie devient alors pesante et irrespirable, les silences s'accumulent, et l'ambiance s'alourdit... jusqu'à un évènement bouleversant qui va marqué un énorme tournant dans le récit....
 
J'ai beaucoup aimé les descriptions proposées par l'auteur. La beauté des arbres, les lumières au soleil couchant sont décrites avec beaucoup de poésie. Les premiers repas devant la cabane sont charmants, David Vann nous décrit cette vie au grand air avec beaucoup de facilité. Sa plume est jolie.
 
Par contre, j'ai tout de suite détesté le personnage principal, Jim. Il est perdu, plein de souffrances accumulées qui auraient pu nous le rendre fragile, sensible et gentil. Mais non ! dès le début, il fait peser toutes ces douleurs sur son fils, ce petit garçon qui ne demande qu'à apprendre, qu'à s'émerveiller, qu'à découvrir. Et cette relation avec son fils me le rend détestable.
Les états d'âmes et les sentiments du fils ne sont pas décrits avec assez de profondeur pour permettre de le connaitre mieux et s'y attacher. Les deux personnages m'ont donc sembler froids et inaccessibles.
 
C'est donc une lecture mi-figue, mi-raisin. L'idée de cette année loin de tout, en pleine nature, aurait pu être charmante, aurait pu faire naitre de beaux sentiments, une relation forte entre le père et le fils, et un rapport privilégié avec la nature... mais ce n'est pas de genre de livre qui l'on a ici. Attendez-vous à une histoire sombre, étouffante... jusqu'au bout ! l'écriture de l'auteur est malgré tout très belle.

Ma note : 13/20

13 commentaires:

  1. Merci Hélène pour ton nouveau billet ! En regardant la couverture, il se dégage une sorte d'oppression, et en lisant le résumé qui se termine par "cauchemar", la description est pesante, il n'y a rien de positif. Je ne suis pas étonnée que tu aies été quelque peu déçue...

    Gros bisous :-)

    RépondreSupprimer
  2. Oh c'est pas bon signe quand on teste le perso principal.

    RépondreSupprimer
  3. je suis comme eckbo la couverture est oppressante et dégage une tristesse qui ne m'attire pas !
    je ne pense pas que ce soit le genre de livre qui m'attirerait !
    merci d'en avoir parlé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien Chakim... je ne pense pas qu'il te plairait ;-)

      Supprimer
  4. Je n'aime pas trop les récits oppressants tels que celui-ci semble l'être. Si en plus le personnage principal n'est pas attachant, c'est encore moins pour moi. Du coup, je ne le note pas.

    RépondreSupprimer
  5. J'ai ressenti la même chose que toi en lisant ce livre, et encore j'étais bien moins modérée dans mes commentaires sur ce personnage du père! LOL

    Une copine me l'avait conseillé car elle avait aimé, elle aime les thrillers glauques en général! :)

    Très déçue par cette lecture...
    Bisou Hélène

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai remarqué que l'on a souvent les mêmes avis, et de nombreux goûts communs !
      Bisous ma belle !

      Supprimer
  6. Les Livres en Folies20 août 2014 à 17:54

    Ce n'est pas mon genre de lecture habituelle, je ne pense pas le lire ;)

    RépondreSupprimer
  7. Un auteur que j'adore !! Très belle chronique ^^

    RépondreSupprimer
  8. En général, quand je déteste un des personnes principaux, j'ai très difficile avec l'histoire, ça doit être ce qui t'es arrivé ! En tout cas, jolie chronique mais un livre que je ne lirai certainement pas :)

    RépondreSupprimer